Configuration gamer spéciale confinement : Intel et GeForce

Introduction

Au vu de l’actualité, la plupart d’entre nous a probablement un peu de temps libre. C’est l’occasion idéale pour planifier sa prochaine configuration PC 🙂

Cet article ne cherche pas à être le moins cher ni même le plus puissant mais plutôt à être le plus équilibré. Les produits indiqués ici sont ceux que je choisirais pour ma propre configuration. Attention, dans le cas où vous avez déjà du matériel plus ou moins récent, cet article ne vous servira pas directement car il part du principe que vous montez une nouvelle configuration.

Sur base d’une configuration neuve, celle-ci prendra comme hypothèses :

  • Vous avez un tournevis cruciforme, il ne faut pas beaucoup plus;
  • Vous vous sentez à l’aise à assembler une tour de A à Z, courage, c’est devenu très facile avec les connecteurs standardisés!

Configuration de l’unité centrale

Quand on monte une nouvelle configuration, la première chose à faire, c’est de décider quel noyau on souhaite utiliser.

Et en ce qui concerne les critères pour les divers composants internes :

  • Processeur Intel : Pas les moins chers mais jamais eu aucun souci en 30 ans, les AMD avaient tendance à chauffer, ce n’est plus trop le cas. Les AMD sont une excellente alternative à qui veut optimiser le rapport prix/puissance;
  • Carte mère Asus : Tout comme Intel, une marque incontournable depuis… enfin au moins tout ça quoi;
  • Carte graphique Nvidia : Les anciens souviendront des guéguerres GeForce, 3DFX et autres. Pour l’instant autant dire que Nvidia est incontournable;
  • Carte audio Creative Labs : Les cartes intégrées c’est bien, mais pas au top, en particulier car j’utilise une sortie optique pour un kit 5.1 en plus d’un casque micro.

Carte mère et processeur

S’il est bien une partie où l’on peut se tromper, c’est celle-ci. Le piège réside dans le type de support processeur intégré à la carte mère.

Le choix de la carte mère dépendra directement de la marque, du modèle et du socket du processeur. Ci-dessous les derniers sockets Intel et AMD pour comparaison. Ils ne sont clairement pas compatibles, au delà de leur forme physique, il faut aussi tenir compte de l’électronique autour. Généralement le choix du processeur, déterminant le socket, vous forcera à garder la même base technologique pour plusieurs (nombreuses) années. Car au delà du processeur, c’est aussi le type de mémoire qui sera lié.

Quand on parle de PC gamers Intel, on parle de processeurs modèles i7 voir i9. La dernière génération étant la 9ème, nous nous concentrerons sur celle-ci.

Je veux le plus gros

Pour jouer, on pourrait croire qu’un processeur doit être particulièrement puissant, avoir de nombreux noyaux ou d’autres caractéristiques occultes. La vérité est bien plus simple. C’est la carte vidéo qui fera une énorme partie du boulot.

Pour autant, il ne faut pas miser sur le processeur le moins cher possible. Afin d’avoir une configuration équilibrée, un processeur de milieu-haut de gamme reste à privilégier. C’est d’autant plus vrai quand on travaille aussi sur sa bécane. Dans mon cas, j’ai tendance à utiliser des machines virtuelles Windows à l’intérieur de mon Windows, ce qui demande pas mal de puissance, je préfère donc avoir un processeur avec une fréquence de base plutôt élevée.

Ah oui, la fréquence… C’est la vitesse pure à laquelle le processeur est cadencé, ensuite en fonction du nombre de noyaux (« cores »), la puissance sera décuplée, comme des rameurs dans un bateau. Un seul rameur particulièrement puissant vous permettra d’aller vite, pour peux que le bateau soit vide. Pour des charges plus lourdes, mieux vaut alors plusieurs rameurs même moins puissants.

C’est le savant mélange de la fréquence du processeur et du nombre de cœurs. Attention, au plus vous aurez de cœurs, au plus la fréquence a tendance à baisser, ceci est surtout lié à la consommation électrique et à l’échauffement que tout cela génère.

Alors, on prend quoi comme processeur?

Dans la famille des processeur Intel i7 et i9 de 9ème génération, vous verrez des noms comme « Intel i7-9700KF ». Ces deux dernières lettres sont très importantes :

  • K : Le processeur est « unlocked », débridé pour l’overclocking
  • F : Une carte graphique dédiée est requise

Comme vous le voyez ci-dessous, un autre critère est le nombre de threads. C’est la capacité du processeur à occuper encore plus les cycles d’horloge en doublant la capacité de chaque cœur. Seuls les i9 le permettent dans cette sélection. Ils sont à privilégier pour des tâches très lourdes comme la modélisation 3D ou la création de films d’animation.

Modèle Fréquence (base/turbo) Cœurs / Threads PassMark
i7 9700 3.0 / 4.7 8 14’449
i7 9700F 3.0 / 4.7 8 14’371
i7 9700K 3.6 / 4.9 8 14’880
i7 9700KF 3.6 / 4.9 8 15’302
i9 9900 3.1 / 5.0 8 / 16 17’040
i9 9900K 3.6 / 5.0 8 / 16 18’990
i9 9900KF 3.6 / 5.0 8 / 16 18’993

Mon choix se portera sur un i7 9700KF, anciennement Coffee Lake, pour profiter d’une fréquence de base plus élevées, tout en permettant de l’overclocking. Ce type de processeur peut facilement vous accompagner plusieurs années, mon actuelle configuration datant de 2012 tout en faisant tourner facilement le tout nouveau Doom Eternal en 4K!

Reste à le refroidir

Historiquement les processeurs étaient quasi tous vendus en boite avec un ventirad (ventilateur + radiateur avec pâte thermique).

Ventirad intel classique

Au vu du marché actuel, il y a tellement d’options que les fabricants ont tendance à vendre des processeurs nus. Il est de votre responsabilité de bien choisir :

  • Ventirad classique : L’option la plus économique mais pas forcément la plus silencieuse;
  • Ventirad « géant » : Ce sont des ventirad surdimensionnés afin de réduire la vitesse du ventilateur mais attention à la dissipation;
  • Water cooling : Fonctionne comme un moteur de voiture, un bloc en cuivre et un radiateur pour échanger la température eau / air, c’est le plus silencieux.

Un critère extrêmement important est le TDP : La capacité de dissipation du dispositif, faute de quoi le processeur chauffera trop et ne pourra pas fonctionner correctement. Notre i7 9700KF a un TDP de 95W.

Type Modèle TDP max
Ventirad Arctic Alpine 12 95W
Ventirad géant Cooler Master – MasterAir MA410M RGB 150W
Watercooling Cooler Master MasterLiquid ML240L RGB 210W

Dans une configuration « 2020 », mon choix sera le Cooler Master MasterLiquid ML240L RGB.

Attention 1 : Avec son radiateur équipé de 2 ventilateurs, celui-ci est au format « 240mm », c’est important d’y penser lors du choix de la tour.

Cooler Master MasterLiquid ML240L RGB

Attention 2 : Bien qu’une pâte thermique (entre processeur et bloc) soit livrée avec, je vous conseille de la Arctic MX-4.

Pâte thermique de qualité pour une dissipation accrue

OK, donc on a besoin d’une carte mère avec socket Intel LGA 1151

Voilà qui se simplifie enfin. Sur base de nos hypothèses et du processeur, nous avons besoin d’une carte mère Asus avec socket 1151.

Mais voilà, au delà du socket, il y a aussi l’électronique autour qui conditionnera les possibilités de votre nouveau meilleur ami : Le chipset.

Notre magnifique processeur a besoin d’un chipset de la série 300, adapté à un processeur de la famille des Coffee Lake. Le choix du chipset va conditionner en particulier:

  • La possibilité d’overclocking : Modèles Z370 et Z390
  • Nombre de barrettes de RAM : 4 barrettes pour tous sauf le H310

Pour une comparaison détaillée, voici un extrait de la page Wikipedia dédiée au socket 1151.

Retenez qu’un gamer penchera pour les Z370 et Z390 car ce sont les seuls supportant l’overclocking. Le chipset Z390 apportera en plus des ports USB 3.1 de seconde génération.

Enfin choisir sa carte mère : Asus, socket 1151, chipset Z390

Comment choisir sa carte mère à présent? Même avec ces critères, il en reste une bonne quinzaine.

Les critères importants à présent seront :

  • Quantité maximale de mémoire RAM : Fonction du nombre slots mémoire et de la capacité pour chacun d’eux;
  • Emplacement M2 : Pour avoir un stockage interne ultra rapide, encore plus que de la SSD sur du SATA;
  • La taille physique de la carte : Micro ATX pour un petit boitier, ATX pour avoir plus de cartes internes (son entre autres);
  • Le nombre de connecteurs SATA : Pour du stockage de masse, en particulier des disques durs.
Comparaison de cartes mères ASUS PRIME Z390-P et Plus, en ATX et Micro ATX

Avec l’émergence ces dernières années des NAS Synology, il y a de moins en moins de « maxi towers », les disques durs sortent des tours pour aller dans des meubles TV ou des petits serveurs domotiques.

Notre choix se portera ainsi sur la Asus PRIME Z390-P pour son rapport qualité / prix excellent avec toutes les connectiques requises et jusqu’à 64 GB de mémoire vive.

Mémoire RAM

Quant à la mémoire RAM, c’est très simple. On en veut au moins 32 GB sur une configuration récente même si 16 GB suffisent. J’ai toujours privilégié beaucoup de mémoire RAM pour éviter le swapping et permettre aux applications ainsi qu’à Windows de garder un maximum d’information pour un accès ultra rapide.

Les formats de mémoire DDR 1 à 4

Notre carte mère accepte de la mémoire vive au format DDR4. Avec 4 slots, essayons d’en utiliser 2 uniquement pour permettre une augmentation par après. Gardez en mémoire que le prix par barrette augmentera vite avec la taille, en particulier les 32 GB.

Voici les configurations habituelles :

Configuration de base Slots occupés Matériel Maximum
16 GB 2 2 barrettes de 8 GB 32 GB
32 GB 2 2 barrettes de 16 GB 64 GB
32 GB 4 4 barrettes de 8 GB 32 GB
64 GB 2 2 barrettes de 32 GB 128 GB
64 GB 4 4 barrettes de 16 GB 64 GB

Pour une configuration costaude tout en restant abordable et extensible, je vous conseille de partir sur 2 x 16GB de RAM en G.Skill Aegis.

G.Skill Aegis DDR4

Stockage interne

Côté stockage interne, les disques durs ont la vie dure, notre tour n’y fera pas exception. Pour le stockage, nous démarrons avec de la SSD de Samsung. Quelques critères :

  • Interface : M.2 PCIe NVMe, ce format permet de placer la SSD directement sur la carte mémoire et le tout avec une vitesse maximale;
  • Capacité : Avec la chute des prix, ce sera pas moins de 1 TB de stockage;
  • Modèle : Samsung décline ses SSD 970 en gamme EVO, EVO Plus et PRO, le tout avec des performances croissantes… mais aussi le tarif.

Pour ce choix facile, ce sera Samsung SSD 970 EVO Plus M.2 PCIe NVMe 1 To.

Samsung SSD 970 EVO, EVO Plus & Pro

Carte graphique

Comme évoqué au début de cet article, le monde du gaming est dominé par les cartes Nvida GeForce.

Ce petit monde bien peuplé est divisé en 2 grandes familles et 3 séries :

  • Gamme GTX 10xx historiques : Séries 1060, 1070 et 1080;
  • Gamme GTX 16xx « refresh » : Séries 1650, 1660;
  • Gamme RTX 20xx « raytracing » : Séries 2060, 2070 et 2080.

Chaque fabricant dérive ses cartes de modèles de base pensées par Nvidia. C’est donc extrêmement lisible. Ce qu’il faut comprendre :

  • Les familles GTX sont les entrées de gamme, les RTX apportant le Raytracing. Pour une configuration neuve, mieux vaut partir sur du RTX même s’il est loin d’être pleinement exploité;
  • Les séries 2060, 2070 et 2080 sont fonctions des performances, les 2060 étant l’entrée de gamme. Pour une configuration équilibrée, nous serons dans les séries 2070.
Comparaison sans et avec ray tracing

Mais voilà, les fabricants offrent des variantes : Super, Ti, OC et j’en passe.

Retenez que vous avez les Ti pour le haut de gamme et d’autres versions en intermédiaire. Lors de l’achat, il faut surtout regarder les différences de prix entre les modèles de base et les « intermédiaires », sauf si votre budget vous permet une Ti.

Pour ma configuration, ce sera une MSI GeForce RTX 2070 TRI FROZR Cartes Graphiques.

Attention : Le marché des cartes graphiques est très très encombrés, s’il est bien un composant difficile à choisir, c’est celui-ci. Comparez les prix, puces, quantité de mémoire etc.

Carte audio

Ce choix est discutable car il est fonction de vos besoins réels. Dans l’introduction je parlais d’un kit 5.1 connecté en optique. Souvent ce genre de connexion n’est pas disponible sur les cartes mères et notre Asus PRIME Z390-P ne fait pas exception.

Depuis presque toujours, près de 30 ans maintenant… Ma marque de choix a toujours été Creative Labs avec ses Sound Blaster.

Une différence majeure, c’est que depuis toutes ces années, les cartes sont à présent passées au standard PCI Express. Méfiez-vous des vieilles cartes PCI « tout court ».

Comparaison des PCI-E, PCI et AGP

Notre configuration se fera accompagnée d’une Creative Sound Blaster Z.

Boitier

J’ai gardé le boitier pour la fin, en effet, quand on se configure une nouvelle tour, il faut quasi tous les composants et éventuellement garder de la place pour des mises à jour subséquentes.

Ce choix reste très personnel, je préfère par exemple les grandes tours car celle-ci réside au sol et j’aime avoir des ports USB facilement accessibles. Votre choix peut être plus lié au design ou au niveau de bruit.

Quelques points d’attention néanmoins:

  • Si la tour est trop petite, il y a de fortes chances qu’elle sera trop petite pour accueillir des composants tels que watercooling en 240mm, de longues cartes graphiques etc;
  • Très souvent, le bloc d’alimentation n’est pas inclus, voir le point suivant;
  • Un gros ventirad prend beaucoup de place, parfois l’espace au dessus du processeur est occupé par des accessoires;
  • Attention à la présence (ou non) de ports en facade, sur le dessus ou les côtés;
  • Beaucoup de ventilateurs améliore le refroidissement mais augmente le bruit…

Voici une sélection de quelques tours parmi les plus grands fabricants, sans ordre de préférence : Lian Li, Corsair, Antec, Cooler Master, Thermaltake …

Bloc d’alimentation (PSU, Power Supply Unit)

Finalement, donnons à manger à cette bête!

Le PSU est l’élément le plus important de tous, car c’est lui qui fournira l’électricité si nécessaire à votre nouvel ordinateur.

Les critères pour choisir votre PSU sont :

  • Modulaire : Les cables peuvent être branchés au besoin, pas besoin de cacher des cables inutilisés;
  • Passive : Pour un silence complet;
  • Puissance : On parle de watts, au plus votre configuration est musclée, au plus elle consomme et donc au plus il vous faut des watts;
  • Efficacité énergétique : Les déclinaisons de la norme 80 PLUS assurent un rendement optimal (Bronze, Gold, Platinum, Silver, Titanium).

Cet élément semble bien onéreux (et c’est vrai…) mais il joue un rôle essentiel pour garantir la stabilité de la configuration, en particulier si vous avez plusieurs disques durs ou cartes graphiques. Nous partirons sur une alimentation modulaire de minimum 650W et à partir du 80 PLUS Gold.

Exemple de PSU modulaire

Notre configuration sera enfin complétée par une alimentation modulaire Corsair RM750.

Pour les puristes : Un lecteur optique

Je gardais cet élément pour la fin car il est de moins en moins utilisé, même pour installer l’OS. Vous pouvez en effet installer Windows ou Linux depuis une simple clé USB avec grâce à des logiciels comme Rufus ou balenaEtcher.

Pour un lecture optique interne, la connectique se fait en SATA, il vous reste à choisir entre lecteur/graveur DVD ou Blu-Ray.

Attention : Les unités DVD sont quasi toujours lecteur/graveur alors que les Blu-Ray sont parfois des lecteur BD/graveur DVD.

 

Conclusion

L’assemblage d’un nouveau PC peut sembler compliqué. La définition des bons critères nous simplifie grandement le travail.

Au-delà de ce qui a été expliqué ici, il faut évidemment garder en tête votre budget global, ce type de configuration pouvant facilement atteindre 1500€ (et bien plus…). Si vous avez déjà un PC, il est probable que vous puissiez réutiliser la tour, la carte graphique ou un disque dur. Le plus important étant alors de choisir des nouveaux composants « à jour » mais supportant votre matériel existant (boitier, alimentation…).

Post Author: Shut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.